Un jardin pédagogique agroécologique pour Paas Yam

2016-2018

Paas Yam est une école solidaire située à l’extrême périphérie de Ouagadougo, au cœur d’un quartier auto-construit, socialement défavorisé.
En 2016, Mil’Ecole a financé avec l’appui de l’Agence de l’eau Rhin Meuse un forage rendant l’école solidaire Paas Yam autonome dans son alimentation en eau.
Par la suite, dans nos discussions avec Souleymane NIKIEMA, fondateur de l’école, a émergé l’idée d’un jardin pédagogique où non seulement les enseignants et les élèves de l’école Paas Yam, seraient impliqués, mais aussi les parents d’élèves, tout particulièrement ceux qui viennent de finir leur 3ème année d’alphabétisation.

2018
Agrandissement de l’installation et 2ème année de formation
et
Visite de la ferme agroécologique de Beo-neere Agroécologie

Comme prévu, une 2de année de formation soutenue par Mil’Ecole a été dispensée comme l’année passée par Souleymane Bélemgnégré (Béo-neere Agroécologie)  et Ablacé Compaoré (AIDMR) . Elle a permis l’aménagement d’une autre partie de ce périmètre de 900 m2 et s’est caractérisée par :

  • Un rappel sur la fabrication de compost
  • L’installation de toutes sortes de planches (sillons, demi-lunes, zaï, koglgo, hors-sol).
  • Un choix de cultures diversifiées et leurs associations pour éloigner les insectes prédateurs.

L’école a pu par ailleurs installer à partir du forage 2 points d’eau à l’intérieur du périmètre pour en faciliter l’arrosage. Ceci a été rendu possible grâce à l’équipement d’une pompe solaire et d’un château d’eau (avec l’appui des « Orphelins de Ouaga », une des associations partenaires de l’école).

Jardin_Paas_Yam_16

Cliquez
sur l’image
pour ouvrir le diaporama

En mars 2018, lors de la venue de Mil’Ecole nous avons pu organiser la visite du centre agroécologique de Beo-neere Agroécologie avec quelques élèves de l’école, des enseignants et des parents d’élèves. Il est très proche, derrière la prison civile de haute sécurité de Nioko II où il vient de s’installer, ayant dû quitter son centre de Tampouy suite aux gros travaux de l’échangeur du Nord.
La visite s’est faite en mooré et en français, tous les visiteurs n’étant pas d’origine mossi.
Le groupe a été particulièrement intéressé par les cultures montées en graines en vue de la récolte des semences et les produits phytosanitaires bio que la ferme fabrique, ce qui fera l’objet, avec l’aménagement de l’espace pépinière du jardin, de la 3ème année de formation en 2019.

Jardin_Paas_Yam_13
Jardin_Paas_Yam_14
Jardin_Paas_Yam_15

Les différentes étapes

L’installation du périmètre et 1ères formations en agroécologie
Décembre 2016Janvier 2017

Le terrain est situé au centre de l’école, tout proche du forage. Un « grand » jardin de 900 m2.
La formation associe enseignants, élèves et parents d’élèves comme il a été convenu.
Formations théorique en jardinage agroécologique et pratique avec l’aménagement d’une partie du périmètre :

  • L’élaboration sous couvert des fosses fumières pour le compost,
  • L’installation des planches sillons délimitées par des briques et
  • La mise en culture de salades, tomates, choux et oignons essentiellement et plantations de moringa

Elle a été dispensée par Ablacé Compaoré, coordinateur de l’AIDMR (Association Interzones pour le Développement en Milieu Rural) et par Souleymane Bélemgnégré, coordinateur du Centre Beo-Neere Agroécologie
Voir aussi notre article dans notre site BurkinaDoc : L’agroécologie au Burkina Faso

Jardin_Paas_Yam05
Jardin_Paas_Yam07
Jardin_Paas_Yam08

Visite des jeunes lycéens français d’Xplora-Burkina
e
t
Découverte du Centre agroécologique de Beta 
et la ferme attenante de Koom Nooré
Février 2017

Les jeunes français ont pu découvrir la réalisation de leur projet et assister à l’inauguration officielle du jardin. En effet dès août 2016, 10 lycéens et 3 de leurs professeurs et l’association l’ESCALE du lycée Félix Mayer à Creutzwald ont décidé de s’investir pour la réalisation de ce projet sous le nom d’Xplora-Burkina et la validation par le Conseil Régional du Grand Est en novembre 2016 en a permis l’aboutissement.
Le projet, co-financé avec Mil’Ecole,  consistait à accompagner la création du jardin pédagogique et à développer des formations agro-écologiques.
 Voir notre article : Projet au Burkina pour les Xplorateurs

Jardin_pédagogique_Paas_Yam09
Jardin_Paas_Yam_17

Cliquez sur l’image pour ouvrir le magazine

Jardin_pédagogique_Paas_Yam02

La visite au Centre agroécologique de Beta s’est faite avec les lycéens français, quelques jeunes élèves burkinabè, l’instituteur responsable du jardin (Yacouba) et des parents d’élèves qui ne parlent que mooré. Les explications nous ont été faites en mooré et en Français.
Paul Bamogo et Alphonse Sama nos partenaires pour le village de Ouoro (voir) nous ont aussi accompagnés dans cette découverte.
Une vraie expédition pour s’y rendre : les 20 km de piste à partir de Ziniare étaient particulièrement mauvaises et sableuses.

Jardin_pédagogique_Paas_Yam06
Jardin_pédagogique_Paas_Yam07

Fin mars 2017 l’activité était bien lancée

« Les salades et d’autres feuilles comestibles ont été déjà consommées. Les tomates vertes sont en grand nombre.
Nous atteignons présentement la période de fortes chaleurs et les plantes demandent de plus en plus d’eau ainsi que les hommes et les animaux.
Cette situation ralentit certainement nos activités qui seront relancées dès les premières pluies avec la suite de l’implantation » nous informait Souleymane.

Jardin_pédagogique_Paas_Yam05
Jardin_pédagogique_Paas_Yam04
Jardin_pédagogique_Paas_Yam03

Hivernage 2017
Juin-juillet-août-septembre 2017

Il avait été convenu que durant la saison des pluies -temps des vacances scolaires- les enseignants et les parents d’élèves impliqués dans le jardin pourraient y développer des cultures pluviales vivrières : mil, maïs, gombo… Cela a très bien donné malgré cet hivernage particulièrement mauvais au Burkina. Les cultures ont pleinement profité de l’enrichissement des terres par le compost.
Nous avons pu aussi constater avec grand intérêt que des parents, associés à la gestion du jardin, avaient pu dupliquer chez eux (dans leur cour) ou dans leurs champs, les techniques agroécologiques apprises en formation. Ce qui est un des objectifs espérés en les associant à la gestion de ce jardin.

Jardin_Paas_Yam_11
Jardin_Paas_Yam_12

Dans cette école solidaire, Mil’Ecole y mène plusieurs actions de soutien. Voir : A l’école solidaire de Paas Yam
Elle y parraine en particulier 40 enfants essentiellement au Centre d’Accueil Svetlana.
L’association Manef Yam en parraine une centaine  en primaire.
Voir les pages Facebook de Manef Yam et d’ Xplora-Burkina