Un  forage pour l’école solidaire de Paas Yam

 juillet 2016

Le contexte

L’école solidaire Paas yam est située dans un quartier non loti de la grande périphérie de Ouagadougou : son raccordement aux réseaux de distribution d’eau potable était peu fiable. Depuis plusieurs mois, ce raccordement était d’ailleurs en panne et l’approvisionnement de l’école (près de 550 élèves avec la récente section maternelle ouverte grâce au soutien de Mil’Ecole) devait être assuré en achetant quotidiennement de l’eau aux porteuses d’eau du quartier.

Paas_Yam_Forage14
Paas_Yam_Forage13

La réalisation

Un forage, très attendu à l’école solidaire de Paas Yam, a été réalisé en juillet 2016, financé par Mil’Ecole avec le soutien de l’Agence de l’Eau RhinMeuse. Il s’est révélé positif, les analyses entreprises sur la qualité de l’eau sont excellentes, le débit moyen (près de 6 m cube heure) est excellent dans le contexte sahélien du Burkina Faso.

Paas_Yam_Forage8
Paas_Yam_Forage9
Paas_Yam_Forage11
Paas_Yam_Forage2

Le forage est donc totalement équipé et fonctionnel : il est déjà utilisé car en ce moment des élèves de CM1 préparent en cours complémentaires leur entrée en CM2 et la préparation du certificat de fin d’études primaires (CEP) qu’ils passeront en mai-juin 2017.

Une réception « officielle » des travaux aura lieu lors de notre voyage solidaire d’octobre 2016 : mais d’ores et déjà les responsables de l’école (directeur, enseignants et associations de parents d’élèves) ont exprimé leur immense satisfaction de voir ainsi durablement solutionné l’accès à l’eau de l’école solidaire Paas Yam.

Paas_Yam_Forage4
Paas_Yam_Forage5
Paas_Yam_Forage6
Paas_Yam_Forage7

Des perspectives

Une organisation de gestion pour une maintenance autonome

 Nous étudierons rapidement  la nécessité de créer un comité de gestion de ce point d’eau, afin que l’eau forage puisse aussi profiter aux populations environnantes de ce quartier pauvre et non loti, mais aussi pour en assurer une maintenance autonome sur le long terme.

 

Grâce au forage un projet en cours pour un jardin pédagogique

 Par ailleurs, nous avons monté un projet de création d’un jardin pédagogique, dans le cadre d’une coopération croisée avec l’association L’ESCALE, notre partenaire du lycée Félix Mayer et le projet solidaire XPLORA Burkina Faso (page facebook) qui s’organise pour l’année scolaire 2016/2017…
Un projet qui devrait déboucher à la fois sur la création d’un périmètre pédagogique aux alentours de l’école Paas Yam, mais aussi reposer sur une formation en agro-écologie en relation avec le Centre AIDMR, situé près de Ziniaré (et dont  le directeur réside d’ailleurs dans le quartier où est situé l’école Paas Yam).

Paas_Yam_Forage1
Paas_Yam_Forage12
Paas_Yam_Forage3

Cette formation sera ouverte  aux enseignants, aux élèves, mais aussi aux mères d’élèves actuellement en alphabétisation et à la recherche d’activité génératrices de revenus.
Ainsi devrait être augmenté le nombre des bénéficiaires futurs de ce forage qui ouvre aussi des perspectives nouvelles pour la population de ce quartier.

Voir aussi La fiche de présentation de AIDMR (Pdf)

Les acteurs du projet forage et de sa réalisation

 Dans le cours de nos discussions avec Souleymane NIKIEMA, notre partenaire, directeur de l’école solidaire et notre partenaire local, nous avons monté un projet pour la recherche d’eau souterraine dans les environs de l’école et nous nous sommes adressés  à  M. Jean Christophe KI, ingénieur géologue burkinabè, responsable chez Vergnet Hydro de l’Approvisionnement en Eau Potable (AEP) rural, semi rural et urbain au Burkina Faso, pour qu’une étude hydro-géologique soit lancée dans les environs immédiats de l’école. Cette étude a été menée par la Société ANTEA-Burkina Faso au début de l’année 2016 et nous a permis de fonder de réels espoirs sur la réalisation d’un forage à proximité immédiate de l’école.
Un dossier a donc été monté en relation avec l’Agence de l’eau Rhin-Meuse qui a débouché sur une convention commune actée en juin 2016. Dans la foulée, nous avons missionné l’entreprise TEMFOR, par l’intermédiaire de M. KI, pour des travaux qui se sont déroulés en juillet 2016.

Pour les coordonnées précises de M. Jean Christophe Ki, voir notre article dans la rubrique « Adresses utiles » de Burkina doc : Pour l’implantation et la réhabilitation des forages.