Élevages solidaires au Mali

2019-2021

Villages de Tabako et Boura
2019-2020

Le programme d’élevage solidaire a été initié en 2018 sur proposition de Martine FONTAINE dans les villages de BOURA et de TABAKO. Dans ce programme déjà en route à Ouoro au Burkina Faso depuis 2016, le principe est que les bénéficiaires remettent à une autre personne de leur groupement l’équivalent de ce qu’ils ont reçu. Ce transfert ne se fait qu’une fois pour chaque bénéficiaire qui dispose ensuite comme il l’entend de son cheptel.
Voir notre article : Élevage solidaire à Ouoro – 2016-2020
Dans les villages de Tabako et de Boura les premières actions réalisées en juillet 2018 ont permis de doter 10 ménages en distribuant 5 lots de 3 chèvres et 5 lots de 10 volailles.
Suite à cette dotation aux ménages vulnérables des résultats très positifs ont été atteints sachant que la première étape du transfert des animaux a abouti en 2020 avec dix nouveaux bénéficiaires de chèvres et de poules, actuellement 20 ménages sont bénéficiaires.

Le choix des nouveaux bénéficiaires se fait en relation avec les autorités locales et les groupements de femmes en privilégiant les personnes les plus défavorisées des deux villages.
Cette dotation ou transfert s’accompagne d’une formation (dispensée ici par un agent vétérinaire) et de matériel pour organiser un élevage rationnel (grillage, bassine-mangeoire), enfin les animaux transférés sont également vaccinés.

Les premiers transferts de volailles
–  Juin 2019  –

Les premiers transferts de volailles ont eu lieu en juin 2019. Olivier Dembele, notre correspondant local, nous a transmis quelques photos de ce premier transfert aux villages de Tabako et de Boura en présence du préfet local.

Mali_2020_08
Mali_2020_09
Mali_2020_10

Transferts de chèvres
–  Juillet 2020  –

Le transfert s’est fait à Tabako en présence du chef du village et à Boura en présence du maire.
Olivier DEMBELE, notre correspondant malien nous a envoyé un rapport détaillé sur ce premier transfert de chèvres, dans lequel il nous a transmis le témoignage d’Emma KOITA de BOURA qui avait bénéficié de la dotation en 2018 et a participé au transfert en 2020 comme donatrice :

« Je m’appelle Emma KOITA, j’ai 32 ans, je suis mariée et j’ai 5 enfants qui vont à l’école, grâce au soutien du projet élevage solidaire, j’ai reçu le don de trois 3 chèvres en 2018, après un an, mes chèvres ont commencé à multiplier. Cette année mes chèvres sont au nombre de 10 têtes, j’ai vendu deux (02) boucs avec un revenu de 40 000 FCFA (60 euros), avec cette somme j’ai aidé mon mari pour l’achat des intrants agricoles, à la rentrée scolaire 2019-2020, j’ai acheté des kits scolaires cahiers et stylos  pour mes cinq 5 enfants, j’ai aussi acheté des habits pendant la fête de Noël 2019.
Avant, sans chèvres, je ne pouvais pas réaliser tout cela, mon mari vendait une partie de notre récolte pour réaliser tout cela.

Mali_2020_07
Mali_2020_06
Mali_2020_05

Maintenant avec les chèvres, ma famille est autonome, on peut bien subvenir aux besoins de la famille à l’aide du projet solidaire ;  aujourd’hui après le transfert de 3 chèvres, j’ai encore 8 chèvres à la maison, grâce à cela je pourrais vendre et subvenir aux besoins de scolarité et aux soins des enfants et assurer au moins 3 repas par jour pour la famille, je remercie infiniment Mme Martine Fontaine et Mil‘École, je vous demande de continuer votre générosité pour aider d’autres familles à sortir de la pauvreté. »
Voir en pdf
le rapport d’Olivier Dembele : Rapport du transfert des chèvres aux nouveaux bénéficiaires, 2020

 

Village de Sogoba
Projet 2021 en cours

Le village de Sogoba est dans la commune de Boura.
Olivier Dembele, notre correspondant au Mali, toujours en étudiant les actions développées par Mil’Ecole qui marchent le mieux dans le village de Ouoro, nous a soumis un projet pour ce village en 3 points :

Mali_2020_01
Mali_2020_03
Mali_2020_02
Mali_2020_04

.

–  Mise en place d’un élevage solidaire comme dans les villages de Boura et Tabako. Les bénéficiaires sont 11 ménages précaires, 6 recevront 2 chèvres et 1 bouc et 5 autres recevront 9 poules et 1 coq.
La dotation est accompagnée d’une formation et de petit matériel : grillage pour l’enclos, mangeoire et bassines ;
–  Mise en place d’un dispositif SECCA (Système d’Épargne Communautaire et de micro-Crédit Autogéré) en donnant à 36 femmes reparties en 02 groupes une formation par un formateur spécialisé en microcrédit ;
–  Foyers améliorés construits en matières locales (argile et banco) : une formation sur la technique de fabrication de ces foyers, dispensée à 37 femmes avec comme objectif d’en construire 50. Ces foyers sont très économes en bois et contribuent à la protection de l’environnement.
Voir le projet 2021 élaboré par Olivier Dembélé :
Programme de développement communautaire au profit des femmes
Voir aussi nos articles :
Formation à l’Épargne Communautaire et en microCrédit Autogéré : le dispositif SECCA à Ouoro – 2018-2020
Foyers améliorés pour les femmes de Ouoro – 2019