3. MISSIONS et VOYAGES DÉCOUVERTE

En 2008, ont débuté les voyages d’étude au Burkina Faso des lycéens de Creutzwald dans le cadre des 3 années d’expérimentation pédagogique soutenues par la Fédération Nationale des Sciences Politiques (Sciences Po Paris) et en lien avec l’association Les Puisatiers basée en Meurthe et Moselle.
Organisés par l’équipe éducative du lycée Félix Mayer, ils se sont transformés depuis 2011 en voyages-découvertes ouverts à tous.
Ces voyages permettent de sensibiliser un nombre toujours croissants de jeunes et d’adultes et ont conduit à la création de 2 associations à Creutzwald

  • L’ESCALE, en 2009, association de solidarité fondée par l’équipe éducative au sein du lycée Felix-Mayer
  • Mil’Ecole, en 2014, pour développer des actions de développement dans des villages en liaison étroite avec des Burkinabè qui sont devenus au fil des années de réels partenaires

 Le projet Xplora-Burkina de découverte et de solidarité mené par 10 jeunes du lycée Felix Mayer de Creutzwald et leurs 3 accompagnateurs qui a permis de financer la création du jardin pédagogique agro-écologique à l’école solidaire de Paas Yam, dans la périphérie de Ouaga
Et du 9 au 18 février 2017 les Xplorateurs ont pu s’y rendre.

 Comme en 2015 avec Lisa Schneider, Mil’Ecole a facilité en 2016 le séjour en immersion d’un jeune couple de français Aurélie Lebon et Etienne Confida. Vous pourrez lire leur récit respectif.

Ces voyages de 10 à 14 jours, ouverts à tous, privilégient les rencontres et les échanges en allant au plus près des communautés villageoises.
Il s’agit d’une véritable immersion qui contraste avec nos habitudes de vie en France.

12 personnes ont participé à ce voyage et durant les 2 semaines nous avons pu nous rendre sur nos 4 sites d’activité : Ouoro, Bologo, Paas Yam et Goéma. Pour d’autres comptes-rendus de mission voir les Lettres info de Mil’Ecole (trimestrielles)

Journal d’une mission au cœur d’une révolution politique

Kévin, lycéen, écrira en fin de séjour : « Le voyage au Burkina a été très impressionnant car nous avons été soumis à la chaleur et choqué par la pauvreté des habitants du pays qui gardaient tout de même le sourire.
Ce séjour avait pour but d’être scolaire et humanitaire, mais il nous a appris bien plus, il nous a ouvert les yeux sur le monde ».

Janvier, février, mars sont les mois de réjouissance si des décès n’en viennent pas ternir les jours : les récoltes sont finies, les greniers sont pleins et la chaleur n’est pas encore écrasante. C’est une école, un collège ou tout un village qui nous accueille.

L’école de Ouoro est une école de brousse, difficile d’accès où nous nous rendons lors des voyages Découvertes. Mais nous avons parfois rencontré des surprises sur les sentiers de brousse qui y mènent…

Germaine et Edouard sont un couple de Burkinabè que des membres de l’association Mil’Ecole ont connu en mars 2008. Depuis, une amitié ne cesse de se développer. Nous leur rendons visite à chacun de nos voyages au Burkina. Cela nous a permis de découvrir et filmer un peu de la vie quotidienne dans une cour de Koudougou (3ème ville du Burkina)