Foyers améliorés pour les femmes de Ouoro

2019

 

Une Formation
Fin mars – début avril 2019

Depuis 4 ans Mil’Ecole intervient sur le village de Ouoro auprès de groupements de femmes avec la collaboration de nos deux correspondants Alphonse SAMA et Paul BAMOGO (Voir nos articles : Ouoro). D’après eux, les femmes s’étaient aperçues du bienfait des foyers améliorés avec ceux qu’elles avaient reçu pour fabriquer le soumbala.
Nous avons donc contacté l’association Tiipaalga, association burkinabè pour la diffusion des foyers améliorés et la régénération des forêts.

Et fin mars 2019, Tiipaalga, malgré son calendrier très chargé, a pu assurer une importante session de formation qui s’est déroulée à Ouoro sur 8 jours.
L’objectif de la formation était de former des « monitrices » : 18 femmes (3 par groupement) ont été initiées à la construction de ces foyers améliorés.
Bâtis à partir de la tradition des trois pierres, ils sont fabriqués en matériaux locaux (terre de termitière et argile) et seront après séchage installés dans les cours familiales.
L’idée est d’avoir dans chaque cour un foyer adapté à chaque taille de marmite.
Voir notre article dans Burkina Doc : L’Agroforesterie au Burkina Faso – I. Avec l’association Tiipaalga

Foyer-ameliore_01
Foyer-ameliore_02

Une diffusion

Une fois la formation acquise, le projet doit ensuite se déployer : chaque groupe de 3 monitrices a comme mission de diffuser cette technique dans son groupement et dans son quartier.

Auprès des femmes que Mil’Ecole a pu rencontrer, il est évident que l’intérêt de ces foyers améliorés est clairement perçu :
On a beaucoup moins besoin de bois  (donc allégement de la charge de travail) et surtout moins de conflits et de « courses poursuites » avec les forestiers. (Cela peut aller jusqu’à 60% d’économie de bois !).
La cuisson du tô se fait plus vite et il y a moins de fumée (ce qui est mieux pour les yeux et les poumons), et les marmites noircissent moins.

Foyer-ameliore_09
Foyer-ameliore_08
Foyer-ameliore_07

Un concours et des récompenses
Septembre 2019

Avec nos correspondants, il a été décidé de récompenser les groupements les plus performants dans la mise en place et la diffusion de ces foyers améliorés.
Une évaluation a eu lieu qui tenait compte du nombre de foyers améliorés fabriqués, de la qualité de leur entretien et de leur utilisation.

La commission chargée de cette mission d’évaluation se composait comme suit :
–   Président : L’agent communal de l’environnement de Sourgou
–   Membres : Le responsable de la CEDL (Commission Environnement et Développement Local) du conseil municipal de Sourgou, le CVD de Ouoro (Sayouba), Josué (personne ressource du village).

Tableau synthèse des résultats des évaluations

Le nom des
Groupements
Nombre
de Foyers
Points
/20
Entretien
/50
Utilisation
/10
TOTAL
/170
Classement
Neb la naam 57 20 45 60 125 1er
Lagm taab la yondo 38 20 50 40 110 4ème
Namanegzanga 53 20 35 60 115 2ème
Sougrinoma 22 15 25 30  70 6ème
Watinoma 12 04 40 60 104 5ème
Wend la konta 13 04 50 60 114 3ème

Au moment de l’évaluation, (21 Septembre 2019) près de 200 foyers ont été ainsi construits par les femmes (195 exactement)

Foyer-ameliore_03
Foyer-ameliore_05
Foyer-ameliore_04

Dimanche 22 septembre 2019 déclaration des résultats et remise des récompenses aux 6 groupements :
une charrue, une grande marmite, pour chacun ; des seaux et des pioches en plus grand nombre pour les premiers ; et un âne pour le groupement gagnant.

Mil’Ecole – Septembre 2019