Voir les autres lieux actifs d’activités de Mil’Ecole au Burkina Faso : OuoroGoéma et Nioko II : Paas Yam – Jardin des Femmes, AO-BTP et Mali

Lieu d’activités de Mil’Ecole

Menées avec notre  partenaire sur Bologo : Maxime Ouédraogo

Bologo

Village de brousse au Nord-Est de Ouagaougou, non loin de Boussé sur la route de Ouahigouya, un village à l’habitat très dispersé

Programme de développement 2015-2019 : chronique d’un échec
et comment en tirer des enseignements utiles
Les premières formations du programme concernant l’agriculture, élevage solidaire, AGR (fabrication soumbala) eau et projet alphabétisation avaient débuté en 2016. Nous avons dû nous résoudre à les abandonner en partie dès 2018 et définitivement en 2019.

Par contre concernant le volet enseignement qui a, lui, débuté dès 2014, nous avons réalisé des choses que nous ne regrettons pas, pour le collège en particulier. Voir ci-dessous

Améliorer les conditions d’enseignement

En collaboration étroite avec le directeur du collège : Hyppolite Yaméogo

Un bâtiment pour la bibliothèque du collège – Village de Bologo (2012-2018)

Au collège de Bologo la bibliothèque n’existait plus physiquement depuis la rentrée 2016 faute de salle dédiée disponible suite au doublement du nombre de classes
En 2018 la construction d’une bibliothèque a été possible, financée par Mil’Ecole avec le soutien de « Talents et Partage », de TOTAL plateforme Carling et les actions de 15 nassara-Xplorateurs et leurs enseignants au sein de l’association solidaire L’ESCALE du lycée Félix Mayer de Creutzwald

Deux classes nouvelles pour le collège de Bologo (2016)

Aménagement de 2 nouvelles salles de classes pour un collège de brousse performant et débordé

Des tableaux extérieurs pour le collège de Bologo (2015 et 2016)

 Construction de 5 tableaux extérieurs financés par Mil’Ecole et Burkin’action du lycée Chopin de Nancy

Les fournitures scolaires pour tous les élèves ou pour les plus méritants ? (2013 – 2016)

Le choix est difficile : avec un budget donné, doter quelques écoles totalement (et tant pis pour les autres) ou bien élargir le nombre d’écoles bénéficiaires et n’y doter que les meilleurs élèves ?

L’électrification solaire du collège de Bologo. (Réalisation 2014)

Lire et étudier dans un collège de brousse après 18 heures quand la nuit est tombée, organiser des cours d’alphabétisation, du soutien, utiliser la bibliothèque existante, organiser des cours du soir (ils se font actuellement entre 12 h et 15 h quand il fait jour).
Cette amélioration pour l’enseignement en brousse est incontestable.